Mon doux miroir

Dans mon humaine douleur, doux miroir,

À travers ma rêverie, impatiente,

Tu soulèves mon regard, me voir

Apparaître en toi, adorable mutante

Et, lier nos vies pour une belle histoire.

-

Autre que ces non-dits ébruités sur nos lèvres,

Quels derniers mots échangés sur ma chair

Suffisent à mon égoïsme trompé par les ténèbres

Entendre de ton souffle, si pur, si clair,

La poésie révélée, l’amour qui se célèbre !

-

Fée de mes songes

Troublante Italienne qui épouse les plus belles courbes de mon inspiration,
L'arbre chahuté s'incline et dépose sur vos feuilles neuves sa plus belle sève,
Enraciné, dans votre tendre jardin, je n'ai pour nom de fleurs que passion
Ainsi, va le cours de ma poésie, et, je déploie mes branches dans vos rêves.

Mais je ne suis qu'une poussière d'azur virevoltant dans le ciel poétique,
Parfois, je frissonne sur la couleur d'une humeur et je rie dans un pleur,
Je tourne mes yeux vers le passé pour ne voir que plainte mélancolique,
Mais dans l'instant présent, votre existence me délivre un vrai bonheur.


Ma plume, trempée de désir, femme métamorphose aux lèvres d'encre,
Caresse des mots de nulle part, striptease d'une rime brouillant ma vue,
Sur quel mots, vais-je oser déshabiller la lumière, transparence si tendre,
Et, oui! Ma muse, imaginer votre brillant corps nu, me porte aux nues

Permettez-moi, cette nuit, d'étendre mes ailes vers vous, ma belle,
Le frôlement de vos lèvres où l'on pose un doux baiser de sommeil,
Je le ressens comme un tour de phrase béni où rimes m'ensorcellent,
Fée de mes songes, vous êtes l'essence d'une passion bien naturelle.

L''amour brodé au fil du temps

-
Qu’il est beau mon quotidien ourlé de ta présence,

Tricoté sur la fine dentelle de ta douceur sensuelle,

Ton aiguille, pointée sur le canevas de mon errance

Brode, de ses fils d’or, le serment d’un lien éternel.

-

Cruelle absence, effilée dans la trame d’un souhait

De raccommoder nos années aux plis de nos baisers,

Une guirlande ornée de bonheur pour mieux repriser

La douleur des amants d’avoir été, longtemps, séparés.

 -

Jolie Pénélope, tissant ses espoirs sur une tapisserie,

Maintenant, réunis, dans les mailles de notre destin,

Au cœur d’un présent que l’on transforme en infini,

Continue ton ouvrage, mon cœur, enfin, t’appartient

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tous mes poèmes d'amour sur  le blog poésies rsomantiques

 

Cosmogonie Italienne

Rêver et se languir pour la plus belle,

Coucher dans son ciel bleu lyrique

L’Italie baigne de son soleil originel,

Le baiser échangé devint magique.

-

Je m’éveille de moi-même

Dans la vérité première

D’une femme, qui m’aime

Je lui voue un amour sincère.

-

Sa pureté brille aux rayons du soleil,

Diadème, sur le front d’une femme,

Épousant les couleurs de l’arc-en-ciel,

Dont la lumière, en écho de mon âme,

Prophétise de l’amour, une merveille
___________________________
 
Santés beauté nature